Nos attentes pour 2018

 

Cloud, cloud, clouD…

Oracle met tous les moyens à sa disposition pour tenter de percer, avec il faut le dire des résultats prometteurs. Cela pourrait se faire aux dépens de l’évolution des produits On Premise EPM, puisqu’aucune version majeure ne verra le jour en 2018.

L’adaptation au cloud est donc le cheval de bataille d’Oracle, et cette dernière est loin d’être gagnée, aussi bien du point de vue du cabinet Gartner que du cabinet Forrester.

Il y a bien entendu le passage en mode « cloud » des logiciels On Premise que nous connaissons tous plus ou moins bien tels que Essbase ou HFM. Malheureusement, ces versions ne sont pas encore prêtes, et elles ne sont pas pour l’instant à la hauteur de leur équivalent On Premise.

Compte tenu de la trajectoire tracée par Oracle, nos attentes se situent donc au niveau de la portée dans le cloud de l’offre EPM. C’est ainsi que nous allons nous tourner vers les différentes solutions développées par Oracle : PaaS, IaaS et SaaS. Et de ce côté, Oracle n’est pas encore le leader incontesté. Il y a encore du chemin à faire, même si une nette percée a été constatée en 2017, avec l’apparition d’Oracle dans le Magic Quadrant IaaS.

PaaS

C’est l’occasion pour Oracle de réécrire ses solutions pour les adapter au mieux au mode de fonctionnement du cloud. C’est donc un travail de longue haleine. Nous voyons toutefois cette année arriver la version Cloud Essbase sous le nom de « Essbase Cloud ». Pour l’utiliser, il faut se rendre dans la partie PaaS du Cloud Oracle. Pour le reste des éléments, le site officiel de la partie Cloud d’Oracle est assez agréable à fouiller contrairement à son grand frère, le site Oracle.

IaaS

La plaquette commerciale ne fait pas le service, et pour comparer le plus objectivement possible la qualité offerte par les différentes parties du Cloud Oracle, nous nous tournons vers les analyses des cabinets Gartner et Forrester. Malgré les annonces à répétition d’Oracle sur la qualité de leur IaaS face à leurs concurrents, Gartner n’est pas encore tombé d’accord avec eux sur ce point, comme l’atteste le quadrant dressé pour l’année 2017. La volonté d’Oracle est donc claire, et continue de peaufiner son offre IaaS. Peut être qu’en facilitant l’accès à ses partenaires et en leur permettant d’utiliser une partie de la plateforme, cela serait plus facile de percer sur ce secteur, étant donné que les acteurs déjà en place sont plus permissifs sur ce sujet. Comme le souligne cependant Oracle, la première victoire est qu’Oracle apparaisse maintenant dans le quadrant IaaS, ce qui n’était pas le cas en 2016.

SaaS

Comparer toute l’offre SaaS Oracle avec ses concurrents n’a pas vraiment de sens tellement la palette offerte par Oracle est large. Et à chaque catégorie de services, il est plus juste de comparer l’offre Cloud avec des concurrents sur ce même secteur. Et sur ce point, Oracle reste incontestablement le leader en 2017. Nos attentes sont donc d’autant plus fortes. La partie EPM Cloud d’Oracle ne doit pas souffrir du retard de la partie Cloud d’Oracle et doit continuer la transition de ses produits vers une compatibilité avec son offre Cloud.

Sources

IaaS

PaaS

SaaS

BI, Analytics Platform et EPM

Transverse